Collège Jean-Jaurès - Cransac

4 place Jean Jaurès 12110 CRANSAC
Accueil du site > CDI > Biblios > La tolérance
  • Calendrier
«décembre 2008»
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Aujourd'hui mardi 21 novembre 2017

  • Infos
  • Dernière modification :
    Le lundi 28 juin 2010
  • Statistiques contenus :
    Articles : 108 -  Brèves : 8
    Sites : 6 -  Auteurs : 45
  • Statistiques visites :
    Aujourd'hui : 1235 -  Total : 729896
  • Article

La tolérance

Le jeudi 18 décembre 2008

Quelques ouvrages sur la tolérance... A l’attention des 5ème, mais pas exclusivement !

Les romans ici présentés traitent de la nécessité d’être tolérant au quotidien, et insistent sur les méfaits et “dérapages” qui peuvent naître de l’intolérance, que celle-ci soit active ou passive.

Ils traitent aussi des droits des enfants pour lesquels les Nations Unies ont créé en 1959 une journée internationale des droits de l’enfant. Elle a lieu le 20 novembre.

Le racisme se dirige vers ceux qui sont différents, il désigne des boucs-émissaires, accusés de tous les torts. Or, celui qui est différent, c’est souvent celui qui n’a pas la même couleur de peau.

  • Le racisme :

- Esclaves en fuite de Katherine AYRES. L’esclavage est toujours en vigueur aux Etats Unis en 1851, mais il a été aboli au Canada. De nombreux Noirs, réduits en esclavage, tentent de s’enfuir vers la liberté. Lucinda fait partie de la filière clandestine qui les aide à quitter le pays.

- Deux filles pour un cheval de Nancy SPRINGER. Jenny et Shan sont passionnées par les chevaux, cela les rapproche et renforce leur amitié naissante. Mais Shan doit supporter l’hostilité de ses camarades. Elle est la seule Noire de l’école.

- Le puits de Mildred Taylor. 1910, dans le sud des États-Unis. Les puits sont taris à cause de la sécheresse. Seul celui des Logan n’est pas à sec. Mais les Logan sont noirs...

- Cannibale et L’enfant du zoo de Didier DAENINCKX. Le point de départ de ces deux romans est l’exposition universelle qui s’est tenue en 1931 à Paris. Les crocodiles qui devaient être exposés sont morts subitement. Pour remédier à la catastrophe, des canaques les remplaceront.

Le premier texte, inspiré par ce fait authentique, retrace l’histoire de deux canaques tandis que L’enfant du zoo traite de la rencontre entre une petite fille parisienne et un enfant canaque.

- Rébecca de Sheila GORDON. 1991, en Afrique du Sud. Rébecca est Noire, elle vit dans un village que les Blancs envisagent de raser pour se l’approprier. Le père de Rébecca et des voisins décident de lutter pour faire valoir leurs droits. Inspiré d’un fait réel.

- Les deux moitiés de l’amitié de Susie MORGENSTERN. Salah s’ennuie dans cette nouvelle ville qu’il ne connaît pas. A portée de main, il a un annuaire et un téléphone. Il tente sa chance et rencontre ainsi Sarah. Les deux enfants racontent leur quotidien et prouvent que, malgré des cultures et des religions différentes (juive et musulmane), l’amitié peut exister.

  • Enfants immigrés :

- Le gone du Châaba d’Azouz BEGAG. Lyon, 1965. “Gone” en argot signifie enfant, môme. Dans ce livre, le gone, c’est Omar, fils d’émigrés algériens. Il vit dans un bidonville appelé le chaâba. L’enfant ne sait où se situer, tiraillé entre deux cultures.

- Moi, Félix, 10 ans, sans papiers de Marc Cantin. Félix et sa famille sont des clandestins : pas de visa, pas de papier, pas d’autorisation de séjour. Félix raconte son quotidien : comment vivre lorsqu’on est en permancence à la merci d’une dénonciation et que l’on doit vivre caché jour et nuit ?

  • Enfance et handicap :

- L’été Jonathan de Marie DUFEUTREL. Une bande d’amis réunis pour l’été dans la maison familiale est perturbée par l’arrivée de Jonathan, garçonnet autiste.

- De l’autre côté du mur de Yaël HASSAN, et Pensée assise de Mathieu ROBIN : dans ces romans, les personnages sont en fauteuil roulant à la suite d’un accident.

Louise ne supporte pas sa situation, elle est tellement agressive que ses amis n’osent plus venir la voir, elle se renferme. Il faudra l’intervention des voisins “de l’autre côté du mur” pour qu’elle commence à accepter son handicap.

Pensée assise est d’abord un court métrage (en prêt avec le roman) dont le scénario a été romancé par son réalisateur. Théo considère son état comme un énorme poids pour son entourage. Quant il rencontre Sofia, il reprend goût aux choses simples, mais peu à peu, il ne supporte plus le regard des autres sur le couple qu’il forme avec Sofia.

  • La maltraitance des enfants :

- Les oreilles en pointe de Serge PEREZ. Raymond ne comprend pas tout à l’école, son père le bat. Le seul bonheur de l’enfant, ce sont les tournées faites avec le boulanger avec qui il peut enfin, pour quelques heures, être un enfant comme les autres, heureux et insouciant.

  • La situation des filles :

- Je t’appellerai Baïna d’Arno. En Mongolie, une fillette veut obtenir le droit de s’occuper des chevaux comme les hommes. Elle devra prouver sa valeur.

- Châan la rebelle de Christine Féret-Fleury. 3500 ans avant notre ère. Châan veut devenir chasseresse mais c’est interdit aux femmes. Elle va transgresser les lois de son clan et en sera exclue.

- Chanter contre le racisme : cet album, illustré par Claudie GUYENNON-DECHENE, accompagné d’un CD, regroupe 18 chansons en langue française abordant le thème du racisme.

  • Il n'y a aucun commentaire...

Site créé à l'aide du logiciel libre spip version 1.9.2 SPIP avec l'habillage Minigrispip 1.6 Mgs Navigation recommandée avec Firefox, navigateur libre Firefox 2